EMERAUDE

Le mot émeraude proviendrait du latin smaragdus, déformation du mot perse zamarat qui veut dire «cœur de pierre». L’émeraude est composée de silicate d’aluminium et de béryllium, auquel s’ajoutent du chrome, du vanadium et du fer. Sa dureté varie entre 7,5 et 8 sur l’échelle de Mohs.
L’émeraude est légèrement dichroïque (vert-jaune ou vert-bleu). Sa cassure est conchoïdale et son trait est blanc. Les émeraudes sont rares, car leur formation nécessite des conditions géologiques exceptionnelles.
le béryllium, composant principal du béryl, se trouve en effet surtout dans le magma de la croûte terrestre.Le chrome, le vanadium et le fer, qui transforment le béryl en émeraude, sont plutôt situés dans le manteau terrestre. En joaillerie, on la taille principalement en «émeraude» (rectangle à pans coupés), en «cabochon», en «poire» ou en «ovale». L’émeraude est une des pierres précieuses les plus chères. La présence très fréquente d’inclusions appelées «givres» ou «jardins» n’est pas un handicap, car elle peut attester de l’origine de la pierre. Les plus beaux spécimens viennent de Colombie, de Zambie et du Brésil. Certaines originalités cristallographiques sont très recherchées par des collectionneurs (étoile à six branches, appelée émeraude trapiche).
La plupart des émeraudes sont traitées avec des huiles ou des résines, c’est pourquoi il est déconseillé de les nettoyer par la technique des ultrasons, surtout aussi à cause de leur fragilité (inclusions ou fractures).
Sa couleur « vert profond » vous enmènera dans les rêves les plus fous.