SAPHIR

Le terme saphir vient du grec ancien :  sappheiros («pierre de couleur bleue») ou peut-être de l’hébreu sappir («la plus belle chose»)
On trouve également des saphirs de couleur rose, jaune, orange, violette, verte, et d’autres qui sont incolores ou avec d’autres tons. La variété bleue est la plus connue. La teinte rose-violacé ou rose-orangé, appelée saphir « Padparadja » ou«Padparadscha » (traduit du cinghalais par fleur de lotus » est la plus rare et la plus recherchée.
Tous nos saphirs viennent principalement du Sri Lanka ou Madagascar.
Les saphirs sont constitués de cristaux d’oxyde d’aluminium (Al2O3) contenant des impuretés (oxydes) en traces qui leur donnent leur couleur (titane et fer pour le bleu, vanadium pour le violet, chrome pour le rose, fer pour le jaune et le vert).
Le saphir peut être traité thermiquement ; les pierres, trop claires, trop sombres ou avec beaucoup d’inclusions, sont chauffées. Ce processus permet de rehausser couleur et clarté en dissolvant les éléments présents à l’état de traces dans la pierre. C’est une ancienne méthode lapidaire autorisée qui ne dévalorise pas la beauté et la valeur du saphir. On peut trouver des saphirs étoilés où l’astérisme est dû à la présence d’inclusions d’aiguilles de rutile cristallisées à 60° ou 120° dans la pierre. Le saphir étoilé est taillé en cabochon. Sous les rayons du soleil apparaît une étoile de 6 branches ou plus rarement de 12 branches.
Le saphir saura vous éblouir de ses couleurs diverses.